Votre nom

Votre adresse courriel

Vos commentaires

Alain Alzati, le 20/10/2017 à 09:54
Un genre littéraire qui ne fait pas partie, à priori, de mes habitudes de lecture. Mais allez savoir pourquoi, les quelques lignes de résumé avaient attisé ma curiosité… et dès les premières pages je me suis laissé emporté par cette saga qui nous entraîne aussi bien aux origines qu’aux confins de civilisations dont les destins sont indéfectiblement liés… pour le meilleur (ou le pire). Des récits aux fulgurances envoutantes, des personnages attachants dans leur fragilités ou leur détermination, des références scientifiques qui vous interrogent, des visions éclairées sur le futur technologique dans lequel s’engouffre notre espèce sans vraiment en connaître les risques et leur répercussions sur le devenir même du genre humain… Philippe Horvat délivre là des aventures qui nous forcent à la réflexion et qui peut-être, finalement, replacent l’homme à sa vraie place face à la connaissance et à son avenir. Une place fragile voire insignifiante.

Votre nom

Votre adresse courriel

Vos commentaires

christophe thomas, le 28/09/2017 à 17:43
Un livre de SF qui, avec ses précisions scientifiques,donne une impression de réalisme à une histoire très originale; j'ai eu plaisir à lire ce livre à Bali,qui m'a permis de voyager au delà des étoiles. bravo Philippe :)

Votre nom

Votre adresse courriel

Vos commentaires

Katia E., le 21/06/2017 à 13:14
Je vous le conseille vivement. Des personnages attachants, des univers à découvrir, des voyages à travers le temps et l'espace. De la science bien sûr. Et cerise sur le gâteau une belle réflexion sur l'être humain et sur l'autre et sur les chemins qui s'offrent à nous. J'ai vraiment beaucoup aimé au point d'avoir même regretté que certains épisodes ne soient pas davantage développés. Quand le passé et le futur se rencontrent : c'est passionnant

Votre nom

Votre adresse courriel

Vos commentaires

Julie RABY, le 16/01/2017 à 14:49
Grande lectrice de SF, j'aime les univers complets. Un peu de sciences dures, un peu de merveilleux, un peu de sociologie et d'écologie...galactique. Les personnages sont fouillés et attachants. Et ma foi, les règles appliquées à la circulation des flux d'information décrites dans le livre me plairaient assez... Y aura-t-il un jour une suite? Je verrai bien une saga se déroulant sur plusieurs millénaires telle Dune. A découvrir et savourer...

Votre nom

Votre adresse courriel

Vos commentaires

Yves Friquet, le 20/11/2016 à 22:15
Pourquoi aller chercher d’autres civilisations sur Mars ou aux confins de l’espace pour écrire de la science-fiction ? Philippe Horvat, lui, va fouiller dans les insterstices des ères géologiques, du côté du Permien, pour nous dégotter des êtres d’une nouvelle intelligence, « Les Esprits ». « Les Esprits » comment les a-t‘il trouvés ? Ou bien, on pourrait dire peut être qu’il a simplement retrouvé ses « Esprits» après avoir pris un gros coup de cataclysme terrestre en 2029 sur son imagination ! Philippe Horvat nous emmène intelligemment et progressivement dans un suspense bien prenant. On l’en remercie d’autant. Auparavant, dès le début, il crée un style d’écriture que l’on pourrait qualifier de saga hypertexte : récit, commentaires para-encyclopédiques, invention de normes, décryptage d’une langue « permienne », dépaysement géographique ou interplanétaire, reliés les uns aux autres. Le tout génère différents stades narratifs qui permettent de changer les angles de perception de ce roman. Le monde idéal est-il à venir, dès après 2029, ou existait-il avant au Permien ? Philippe Horvat est en exploration spatio-temporelle. La science, la technique, la raison, l’organisation sont-elles des bases suffisantes pour diriger l’avenir de l’humanité ? L’auteur explore les espaces et les temps pour imaginer où peut être effectivement située l’utopie, autant pour les humains ou que pour les « Esprits ». Est-elle dans l’avenir proche au-delà de l’an 2040 ? Ou disparue dans le passé entre le Permien et le Trias ? Dans l’espace du côté des satellites de Jupiter ? Dans une sensualité décomplexée et naturelle ? Ou bien dans une relation amicale et apaisée avec les animaux ? C’est ainsi un autre suspense qui s’ajoute dans cette saga.

Votre nom

Votre adresse courriel

Vos commentaires

Mager Didier, le 07/09/2016 à 12:03
J’ai sombré dans le sommeil profond de l’hibernation, et au réveil, j’ai ressenti comme un nouveau-né la brûlure de la première inspiration. Puis j’ai frémi au son feutré du saxophone dans le silence du cosmos, éprouvé le confort des banquettes futuristes, savouré de bons moments en bonne compagnie. Quand le ciel s’est embrasé, l’effroi d’une catastrophe annoncée m’a saisi, et j’ai tremblé pour les Esprits, ces semblables si différents. J’ai vu la couleur changeante de leur peau reptilienne, deviné dans leur regard étrange ma propre étrangeté, envisagé l’impensable. J’ai relu mes manuels d’histoire, recompté mes doigts, dépoussiéré mes idées. Alors j’ai fraternisé avec les singes, goûté un bon vin dans un verre, embrassé la chaleur de la vie. Parce que j’ai voyagé avec Philippe. Merci, maître des temps, avec toi le passé est un futur présent

Votre nom

Votre adresse courriel

Vos commentaires

Fabien Daneau, le 25/08/2016 à 13:31
Après une guerre mondiale (dite globale) aussi courte que destructrice nous sommes plongés dans un futur proche sur terre. Le monde nouveau qui en résulte n'est pas apocalyptique mais à la croisée des chemins sur le plan de l'éthique, du partage de la connaissance, de l'écologie et de l'organisation politique des sociétés. Tout comme le fond plutôt optimiste, la forme de ces deux livres est originale. On y alterne récit et documentation sous forme de pages d'encyclopédie en ligne, glissées ici et là par le narrateur, pour une appréhension exhaustive de l’univers qu'il nous décrit. Les esprits, créatures du passé ressuscitées, sont une belle trouvaille qui nous questionne sur la possibilité d’une civilisation sur terre antérieure à celle des humains et plus avancée à bien des égards…On laisse notre imagination faire sa part d’autant plus volontiers que sur le site, Philippe Horvat étaye des arguments en faveur de cette hypothèse… le mieux est d'en dire le moins afin de laisser au lecteur le plaisir de la découverte. Bravo pour ces deux tomes très réussis. Vivement le troisième!

Votre nom

Votre adresse courriel

Vos commentaires

Zabou/ENOL16P[Hors Norme], le 15/08/2016 à 09:32
Nouveau style de litterature pour moi, en mode découverte! Hyper bluffée! Tout d'abord la conception de cette hypothèse d'une autre civilisation, passée ou future en fin de compte, éternel renouvellement, ( Nietsche na qu'à se coucher,hein? Einmal ist keinmal? tu parles!). Et puis la création totale d'un mode de fonctionnement d'une civilisation, poussée jusqu aux moindres détails, qui confère une cohérence infaillible et mathematique à cette dernière. Le travail de poser l'Histoire, le décor, les protagonistes, la politique, les codes, la culture ne semblent pas avoir été conçu science-fictionnement, mais plutot comme un travail encyclopédique d'une réalité vécue quelque part, quelque temps... La sémantique nouvelle pour moi m'a empechée de lire en biais comme d'habitude, mais pas grave, ça a rajouté au processus de découverte, nouvelle terre, I am Christophe Colombe, nouveau yeux! L'alternance entre l'histoire et les sommaires est hyper interessante parce qu'on passe de ce qui pourrait eventuellement être fictif à ce qui est eventuellemnt du "concret"(Une encyclopedie n'est pas remise en cause tant qu'on n a pas démontré la caducité du sujet). L'auteur semble avoir pensé à tout!!! Hinhiiiiiin!!! Tant que je me demande si c'est vraiment fictif ou plutôt...... réel? Ne serait-ce pas une première approche d'un Esprit? Histoire de nous induire l'idée que notre Histoire, notre Genèse est erronée? Esprit cherches-tu à nous préparer à accepter notre vraie Histoire? Esprit chercherais-tu à nous éprouver? merci!bizzzzzzzzzzz

Votre nom

Votre adresse courriel

Vos commentaires

Patrick Igounet, le 19/06/2016 à 00:48
Voilà, j'ai fini de lire les 2 tomes des Esprits depuis quelques jours. A vrai dire, j'espère bien ne pas avoir fini car j'attends la suite des aventures avec impatience. Il y a bien longtemps que je n'avais pas lu de roman de SF, mais j'ai beaucoup aimé "Le Soir des Esprits", puis "Des Esprits et des Hommes". Nous sommes dans un futur proche ; à partir de certaines réalités connues (l'extinction du Permien) et de quelques hypothèses (les changements de la société humaine après une Guerre Globale très destructrice, la rencontre avec des êtres à l'intelligence supérieure, ...), nous voilà partis jusqu'aux confins du système solaire vivre toutes sortes de passionnantes aventures. La démarche scientifique rend tout ceci parfaitement plausible. La première impression, en feuilletant les livres pour la première fois, est un peu bizarre : alternance de chapitres et d'articles ressemblant à Wikipédia, certains mots écrites un utilisant un alphabet illisible, ... Mais en fait tout ceci passe très bien et les deux tomes sont faciles à lire. Bravo Philippe, ... et à suivre j'espère.

Votre nom

Votre adresse courriel

Vos commentaires

Emeline de la PORTE des VAUX, le 05/05/2016 à 12:41
Avec les Esprits Philippe Horvat nous entraine dans une saga d'anticipation captivante, techniquement foisonnante et particulièrement bien documentée. Dans ces ouvrages précédents, "Ceux qui marchent debout", il nous invitait à une réflexion sur le tout début de l'humanité, sur ce qui fait qu'un humain n'est peut-être pas un animal tout à fait comme les autres. Là il s'interroge, et nous interroge, sur le destin à court terme de l'humanité. Après une Guerre Globale de sept minutes (en fait un crash informatique planétaire déclenché par les nations belligérantes) dont les causes sont les disparités économiques, l'hyper financiarisation, et les haines interethniques et religieuses, l'humanité traverse une période de chaos, puis décide, entre autre, d'une gestion planétaire de la démographie, du partage libre de commercialisation des informations... Et une mission spatiale est envoyée vers un satellite de Jupiter pour y trouver d'éventuelles ressources à exploiter, celles de la Terre n'étant pas infinies... Et voilà que nos humains de 2043 vont être confrontés à des petits êtres venus d'ailleurs (peut-être pas tout à fait...) à l'intelligence aiguë, qui prônent le fait d'être guidés par la raison... à travers cette saga, Philippe s'interroge sur la préservation de notre planète, sur une gouvernance différente de cette dernière, mais aussi, peut-être, sur un des paradoxes que nous vivons... A savoir, qu'à notre époque de très grand développement technologique, l'humanité reste souvent guidée dans ses choix par l'irrationalité et par des croyances... Réflexion fort intéressante... A lire !

Votre nom

Votre adresse courriel

Vos commentaires

François Horvat, le 28/04/2016 à 16:19
Des ouvrages de science-fiction aussi plausibles et excellemment documentés nous interpellent avec force. 2043 n’est pas loin et cette « proximité temporelle » rend ces fictions très crédibles. Emprunts d’originalité et de modernité, ils bouleversent pour notre plus grand bonheur les règles du genre par trop établies : une guerre globale extrêmement brève qui a balayé des milliards d'humains, un chaos savamment décrit, des survivants qui décident de nouvelles règles à l’échelle mondiale, une conquête spatiale qui s’organise dans le but de trouver de nouveaux territoires et une rencontre décisive avec les mystérieux Esprits qui va bouleverser toutes les certitudes. Bien évidemment, rien ne se déroulera comme on aurait pu l’imaginer et les rebondissements sont aussi nombreux qu’imprévus. Philippe intègre à sa fiction ses solides connaissances scientifiques et sait ainsi emmener ses lecteurs dans une aventure haletante et captivante, tout en leur donnant la valorisante impression de se cultiver et de réfléchir…

Votre nom

Votre adresse courriel

Vos commentaires

fritsch pierre, le 25/03/2016 à 10:31
On le savait déjà expert en paléontologie à travers "Ceux qui sont debout" et on le découvre désormais astronome, astro-physicien, sociologue, informaticien, juriste, politologue. Grâce à son énorme culture générale, Philippe Horvat imagine avec brio et réalisme dans les deux premiers tomes de ce qui devrait devenir une saga de science fiction, le monde tel qu'il pourrait se reconstruire après le chaos engendré par un crash informatique planétaire. Sur les traces de ses prédécesseurs ; Barjavel, Asimov et autre Philippe K. Dick, Philippe Horvat construit son monde de demain en s'appuyant sur des réalités techniques incontestables, ce qui en fait un livre de science fiction tout à fait plausible dans lequel le lecteur à envie de se plonger. Tout comme Werber dans les fourmis, Le déroulement de l'histoire est agrémentée d'extraits d'une encyclopédie de type wikipédia qui dévoile petit à petit l'organisation de cette nouvelle civilisation. "Les esprits" contient aussi un message politique qui m'est cher : nous vivons dans un monde aux dimensions finies, les ressources fossiles ne sont pas renouvelables, seule la décroissance démographique peut nous éviter le chaos et seule une gestion commune des ressources au niveau planétaire peut nous permettre d'instaurer un monde durable. J'ai commencé le premier tome à 21h00 et l'ai lu d'une traite pour le finir tard dans la nuit, ce qui ne m'est pas arrivé depuis longtemps... Le second tome m'a quand à lui donné envie de connaître la suite... Bravo pour ces excellents livres de science-fiction qui m'ont réconcilié avec le genre.

Votre nom

Votre adresse courriel

Vos commentaires

Emmanuelle Bastien, le 28/01/2016 à 13:57
Imaginez le monde en 2043 : un décret de loi, le Free Information Act, a supprimé les droits d'auteur pour rendre l'information accessible et utilisable par tous. Une équipe de 4 scientifiques trouve l'artefact d'une civilisation disparue, celle des Esprits, que l'on découvre petit à petit via une encyclopédie de plus en plus détaillée. Des Esprits dont la technicité ferait pâlir d'envie tous les Steve Jobs de la Terre... Un roman dans la veine d'anticipation la plus pure, où le souci d'authenticité ne freine en rien l'imagination débordante de son auteur. On a envie de connaître davantage ces Esprits ! To be followed...

Votre nom

Votre adresse courriel

Vos commentaires

Suss Patrick, le 20/01/2016 à 13:06
Le Soir des Esprits comme le titre ne l'indique pas semble être le premier du série à venir. Star War aurait il fait des émules ? Que je rassure les lecteurs potentiels j'ai lu le premier livre, j'ai aimé et je lirai le second. Ma comparaison avec Star War s'arrête la car je dois avouer que je n'ai vu que celui qui vient de paraitre et les ressemblances me semblent inexistantes à part peut être ce qui semble l'infini de l'univers et des possibles. Bonne lecture à vous

Votre nom

Votre adresse courriel

Vos commentaires

Marc Horvat, le 20/01/2016 à 11:09
J'ai eu le plaisir d'être un des premiers lecteurs de cette saga singulière. Cette histoire interroge sur la place de l'humain dans les milliards d'années qui ont fait ce vaisseau unique (?) qu'est la planète terre, et plus encore les conditions de son maintien. Un roman écologique? Pas vraiment. pourtant l'interrogation demeure tout au long des pages. Ici aussi, Philippe a su, avec le goût de la précision et de l'objectivité qui est le sien (au singulier car difficilement dissociable), nous conter un chemin des possibles. Et cela sans qu'à aucun moment on puisse avoir le sentiment d'un chant de bateleur, que l'on pourrait trouver dans nombre d'ouvrages de science fiction. Lire sans être pris pour gogo, une thérapie pour ceux qui, comme moi, avaient tourné le dos au genre. Vivement la suite. Un roman haletant, propice à la réflexion, sur le monde, sur notre place dans celui-ci. A lire

Votre nom

Votre adresse courriel

Vos commentaires

N'hésitez pas à poster ici vos commentaires, vos appréciations, vos questions !